Appartements de Coordination Thérapeutique

Qu’est ce que les ACT ?

Les Appartements de Coordination Thérapeutique sont situés à Saint Rémy, Chalon sur Saône et Châtenoy le Royal. Ils hébergent à titre temporaire des personnes en situation de fragilité psychologique et sociale, nécessitant des soins et un suivi médical. Fonctionnant sans interruption, de manière à optimiser une prise en charge médicale, psychologique et sociale, ils s’appuient sur une double coordination médico-sociale devant permettre l’observance aux traitements, l’accès aux soins, l’ouverture des droits sociaux (allocation aux adultes handicapés, revenu minimum d’insertion…) et l’aide à l’insertion sociale.

Capacité de 16 places, dont 5 places spécifiques pour des personnes placées sous main de justice.

En octobre 2021, création de 6 places d’ACT « hors les murs », modalité d’accompagnement qui s’inscrit dans une démarche « d’aller vers » au sein de toute forme d’habitat. Cette nouvelle modalité s’adresse aux personnes sortant des ACT avec hébergement afin de consolider leur insertion dans les dispositifs de droits commun ou à des personnes qui ne souhaitent (ou ne peuvent) pas intégrer un ACT avec hébergement.

Coordonnées

A qui s’adresse les ACT ?

Les ACT sont à destination des personnes majeures, cumulant précarité sociale, isolement et maladie chronique ou évolutive grave, dans l’incapacité d’assumer les soins visant à la traiter, du fait des conditions sociales, de l’isolement ou d’une pathologie associée altérant le discernement.

Les personnes accueillies ne relèvent pas d’une hospitalisation et doivent être suffisamment autonomes physiquement et psychiquement pour pouvoir vivre seules au quotidien.

Les maladies chroniques concernées sont de type infectieux (VIH, hépatite B ou C), métaboliques (diabète), cancéreuses, neurologiques (Sclérose en plaques, maladie de parkinson, épilepsie…) ou liées à une insuffisance respiratoire, nécessitant ou pas un appareillage, ou rénale requérant une prise en charge par dialyse.

Ces personnes présentent une comorbidité psychiatrique, dans le registre de la psychose ou de la maladie bipolaire, stabilisée, avec ou sans addiction (tabac, alcool, drogue…).

Compte tenu de la singularité des parcours des bénéficiaires des ACT, de la spécificité de leur accompagnement en lien avec leurs pathologies et de l’éventualité de la prise en compte d’une composante familiale, les appartements que nous proposons permettront tous d’envisager une certaine modularité d’hébergement :

  • personne seule ;
  • personne seule mais ne supportant pas l’isolement et la solitude, et donc susceptible d’adhérer à un dispositif de colocation ;
  • personne en couple et/ou avec enfants

Les ACT s’adressent aux personnes issues des bassins sanitaires du Chalonnais, de la Bresse-Val de Saône et du bassin miniers, ce qui représente un bassin de population d’environ 150 000 habitants.

Comment ça marche ?

Les modalités d’accompagnement :

  • Candidature (dossier social et dossier médical) évaluée par la commission médico-sociale qui orientera après entretien le candidat sur les ACT avec hébergement ou hors les murs. Admission prononcée par la direction.
  • Dans le premier mois suivant l’admission, signature du contrat de séjour ou du Document Individualisé de Prise en Charge selon l’orientation en ACT.
  • Au cours des 6 premiers mois, élaboration du projet individualisé d’accompagnement, qui définit les objectifs de l’accompagnement et les moyens mis en œuvre .

Le projet individualisé est réactualisé tous les 6 mois. La durée maximum d’hébergement est de 18 mois.

Unité d’Enseignement (UE) Externalisée Elémentaire

Ce dispositif est le fruit d’un travail conjoint entre la Ville de Varennes le Grand, l’IME l’Orbize et l’Education Nationale, qui partagent l’objectif de favoriser l’inclusion scolaire des enfants en situation de handicap.

L’UE externalisée élémentaire accueille 5 enfants de 6 à 11 ans présentant des troubles du spectre de l’autisme (TSA).

Pour en savoir plus :

Quelles démarches ?

Face à des difficultés rencontrées en milieu scolaire en particulier, la famille peut saisir la Maison Départementale des Personnes Handicapées qui, après examen du dossier (généralement lors d’une équipe pluridisciplinaire d’évaluation), propose des établissements correspondant au type de difficultés reconnues de l’enfant. L’Orbize peut être une solution pour répondre aux besoins. La Commission départementale pour l’Autonomie des Personnes Handicapées notifie alors l’orientation à l’Orbize.

Une fois la notification d’orientation reçue par la famille, celle-ci doit entrer en contact avec l’IME. En fonction des priorités et des places disponibles l’enfant est admis ou placé en liste d’attente.

Qui finance ?

Le financement de la prise en charge est assuré par l’assurance maladie. Si la personne accueillie est hébergée aux ACT, elle devra s’acquitter d’une participation financière de 60€ par mois. Ce qui correspond à 10% du montant du forfait journalier institué par l’article L. 174-4 du code de la sécurité sociale, soit 2€ par jour, et 10€ de charges.

Création du site Internet : IMS ON LINE

Référencement : Lionel Robin

Rédaction web : CopyRedac