Tous les articles par Gestion PEP71

Ouverture d’un PCPE Adultes

A partir de septembre 2020 également, les PEP71 ouvriront un Pôle de Compétences et de Prestations Externalisées (PCPE) pour adultes, sur le secteur de Chalon-Sur-Saône.

Le PCPE s’adresse à des adultes en situation de handicap psychique, en attente d’une admission dans un service ou établissement médico-social, et pour lesquels un  soutien dans la mobilisation et coordination des actions est nécessaire (droit commun et services spécialisés).

Pour en savoir plus, https://www.pep71.org/secteur-adultes/pcpe-adultes/

Ouverture d’un GEM Autisme

 

 

A partir de septembre 2020, les PEP71 ouvriront un Groupe d’Entraide Mutuel (GEM) Autisme, sur le secteur de Tournus.

Le GEM s’adresse à des personnes adultes présentant des troubles du spectre de l’autisme qui ne bénéficient pas d’un accueil en établissement médico-social toutefois, ils peuvent être accompagnés par des SAVS, SAMSAH ou autre service.

Pour en savoir plus, https://www.pep71.org/education-loisirs/politiques-educatives-de-proximite/gem-autisme/.

Ouverture de 2 PCPE Enfants

A partir de septembre 2020, les PEP71 ouvriront 2 Pôles de Compétences et de Prestations Externalisées (PCPE) pour enfants, sur le secteur de Louhans et sur le secteur de Paray le Monial.

Les PCPE s’adressent à des enfants de 3 à 10 ans ayant eu un diagnostic établi de troubles du neurodéveloppement (TND) ou de troubles du comportement (TC),  en attente d’un service ou établissement médicosocial, et pour lequel un  parcours de soin est nécessaire.

Pour en savoir plus, https://www.pep71.org/secteur-jeunes/pcpe-enfants/

Une nouvelle résidence accueil et services à Montceau les Mines

Au mois d’août, les PEP71 ouvriront une troisième Résidence Accueil et Services, installée à Montceau les Mines.

La Résidence Accueil et Services propose 15 logements adaptés, de type F1 à des personnes adultes fragilisées, disposant de faibles ressources qui sont en situation de détresse sociale liée aux conséquences d’une maladie psychique et souhaitent bénéficier d’un habitat sécurisé et de temps de vie semi- collectifs.

 

Les premières admissions débuteront courant août, de manière progressive.

Pour plus d’informations, contacter ras.montceau@pep71.org

Continuité des Services d’Aide par le Travail

Les Services d’Aide par le Travail (SAT) PEP71 ont mis en place depuis le 3 avril des ateliers collectifs sous la forme de visioconférences mixant des personnes suivies dans le cadre des Prestations d’Appui Spécifique (PAS) psychiques et des personnes suivies dans le cadre de l’Emploi Accompagné.
Ces ateliers, initiés pendant le confinement avaient comme objectif principal de créer du lien entre les participants afin d’éviter tout risque de désocialisation, et de maintenir une dynamique dans les modalités d’accompagnement malgré le confinement.
Ces ateliers ont été structurés de la façon suivante :
– Tour de table de l’ensemble des participants pour faire état de son humeur de la semaine (à travers un objet symbolique)
– Exposé de 10 minutes maximum par une ou deux personnes d’un sujet au choix (une passion, une tranche de vie…)
– Animation d’un jeu impliquant l’ensemble du groupe
– Tour de table des participants pour conclure sur leur ressenti de la session
Les participants font majoritairement état du fait que ces ateliers leur ont permis de ressentir une évolution positive de leur état psychique. Tous soulignent la grande qualité du groupe et la solidarité qui s’en est dégagée et qui a pu être salutaire pour certains durant la période de confinement.


« Les séances constituent de purs moments de plaisir »
« J’ai hâte de vous retrouver chaque semaine »
« Cela m’a permis de voir enfin du monde et ça fait du bien au moral »

Depuis le 12 mai ces séances perdurent avec une réorientation de leur contenu vers des thématiques insertion professionnelle. Ainsi, sur chaque session une personne livre maintenant son parcours professionnel et ses projets à venir, l’ensemble du groupe s’efforçant d’être conseil et de mobiliser des ressources pour appuyer chaque cas (les animateurs en venant alors à s’effacer totalement devant cette dynamique).


Il est enfin à souligner qu’un participant à ces ateliers a signé un CDI début juin et que trois autres sont en attente de réponse suite à des entretiens passés courant mai, soulignant par là-même la formidable dynamique dans laquelle les personnes accompagnées se sont maintenues malgré le confinement.